Extrait de : "Historique des chaires de Chimie, de Physique végétale et de Physiologie végétale du Muséum d'Histoire naturelle

Extrait de : "Historique des chaires de Chimie, de Physique végétale et de Physiologie végétale du Muséum d'Histoire naturelle", Victor Plouvier*, Bull. Mus. natn. Hist. nat., Paris, 4e sér., 3, 1981, Miscellanea : 93-155.

 

Plus d'information!
Index Bibliographie

 

 

Origine et évolution des deux chaires de chimie et de la chaire de physique végétale

 

Locaux : amphithéatres et laboratoires

 

Les agrandissements du cabinet d'histoire naturelle et la disparition de l'ancien laboratoire

 

 

Vers 1770, malgré quelques petits agrandissements, le Cabinet d'Histoire naturelle devenait insuffisant pour contenir les collections qui augmentaient sans cesse. On décida de surélever d'un étage l'ancien château et de lui ajouter deux ailes, en vue de faire un ensemble symétrique avec façade de 120 m de long. Les travaux commencèrent en 1780 : ils furent retardés par les eaux souterraines et par la Révolution. En 1801, on voyait s'achever le deuxième étage des galeries. En 1807, on décida la construction de l'aile des galeries du côté du labyrinthe : elle irait rejoindre le bâtiment de l'ancien laboratoire de chimie (transféré au grand amphithéâtre) et du droguier de 1710 ; l'extrémité de ce bâtiment servirait de cage à l'escalier conduisant au second étage, le premier étage étant presque de plain-pied en raison de la pente du terrain. En 1800, après les agrandissements par l'architecte Molinos, on voyait encore les substructures de l'ancien laboratoire de chimie.

Vers 1840, les deux étages de l'ancien château étaient de nouveau insuffisants pour contenir les collections. On construisit alors, le long de la rue de Buffon, les nouvelles galeries de minéralogie, géologie et botanique (1833-41). Enfin, la grande galerie de zoologie construite de 1877 à 1880 est venue masquer et condamner les anciennes galeries du château : celles-ci furent, vidées en 1889*, démolies en 1935 et les derniers pans de murs disparurent à la construction de la nouvelle bibliothèque (1959).

Visiteurs
















Bourdie, F. - Le Cabinet d'Histoire naturelle du Muséum, origines et transformations. Sciences et l'enseignement des Sciences
Revue fr. Sci. Tech., 1962, 18 : 36-50

Hamy, E.T. - Les derniers jours du Jardin du Roi
Centenaire de la fondation du Muséum : 10 juin 1793-10 juin 1893
Volume commémoratif, 1893
Impr. nationale, Paris : 1-162

Retour au Texte

* Par manque de locaux, les professeurs de botanique Bureau et Lecomte y entreposèrent une partie de leurs collections. Ils se plaignaient de leur état de délabrement (1912)

Retour au Texte